logo tcc
logo avc     

Gentille Annette de Boëldieu

La musique que vous entendez, jouée depuis 1821 sur les toits de Calais, est l'air de 'Gentille Annette' de Boëldieu, interprété par Michel Hippolyte.

Image not available

Le Quai Gustave Lamarle


Cette voie sur berge, bordant le canal de Calais-Saint-Omer, longue de 1200 mètres, traverse la partie sud du quartier Saint-Pierre à partir du pont de Saint-Pierre, au nord, jusqu’au niveau de la rocade littorale, au sud. Elle est prolongée par le quai d’Amérique jusqu’au pont de Coulogne.
Au XIXe siècle, c’était le quai de la Vendée, s’étendant de l’extrémité de la rue du même nom jusqu’aux fortifications.

Agrandir l'image

Les Rues

Quai Gustave Lamarle


Cette voie sur berge, bordant le canal de Calais-Saint-Omer, longue de 1200 mètres, traverse la partie sud du quartier Saint-Pierre à partir du pont de Saint-Pierre, au nord, jusqu’au niveau de la rocade littorale, au sud. Elle est prolongée par le quai d’Amérique jusqu’au pont de Coulogne.
Au XIXe siècle, c’était le quai de la Vendée, s’étendant de l’extrémité de la rue du même nom jusqu’aux fortifications.

Image non disponible

Le 16 août 1940, sur la berge de ce quai, à mi-chemin entre le pont de Saint-Pierre et le pont Curie, devant le dépôt d’un casseur d’automobiles, un avion de chasse de la R.A.F., un Spitfire, s’écrasa, abattu en combat aérien.

Image not available

Le Quai du Commerce

Après avoir été, sur un tronçon, le quai d’Angoulême et sur l’autre le quai Bourbon, cette voie prie le nom de quai du Commerce que l’on utilisait déjà en 1845. Cette appellation était justifiée par la présence d’un poste d’arrivée et de départ de péniches de marchandises en liaison avec Saint-Omer grâce au canal aménagé en 1680. En 1843, il fut élargi et approfondi. Sa longueur est de 27,453 kms.

Agrandir l'image

Les Rues

Quai du Commerce


Après avoir été, sur un tronçon, le quai d’Angoulême et sur l’autre le quai Bourbon, cette voie prie le nom de quai du Commerce que l’on utilisait déjà en 1845. Cette appellation était justifiée par la présence d’un poste d’arrivée et de départ de péniches de marchandises en liaison avec Saint-Omer grâce au canal aménagé en 1680. En 1843, il fut élargi et approfondi. Sa longueur est de 27,453 kms.

Image non disponible

Le 27 avril 1824, fut posée la première pierre de l’hôtel de ville de Saint-Pierre, quai du Commerce. Cette mairie, transférée place Crèvecoeur, fut transformée en hospice en 1861 (décret du 23 août).

Image not available

Le Quai Crespin


Jean Bouin (1888-1914), athlète français, né à Marseille, fut un des plus célèbres champions de course à pied de l’époque, tué à la guerre 1914-18.
Ainsi nommé par une décision du Conseil Municipal du 25 novembre 1889, il reprenait logiquement le nom du hangar qui le borde et qui avait été baptisé par une délibération de la Chambre de Commerce pour honorer un ancien vice-président.

Agrandir l'image

Les Rues

Quai Crespin


Jean Bouin (1888-1914), athlète français, né à Marseille, fut un des plus célèbres champions de course à pied de l’époque, tué à la guerre 1914-18.
Ainsi nommé par une décision du Conseil Municipal du 25 novembre 1889, il reprenait logiquement le nom du hangar qui le borde et qui avait été baptisé par une délibération de la Chambre de Commerce pour honorer un ancien vice-président.

Image non disponible

Bassin Carnot dans les années 1970, l'activité était alors florissante

Reproduction interdite sans l'autorisation formellement écrite des 'Amis du Vieux Calais'.
Rues - 2020-03 - Place d'Armes - 01

Pierre Hédoux (à partir des notes du fonds de Robert Chaussois)

La place d’Armes, un des cœurs de vie de la cité, se situe dans le quartier de Calais-Nord.

On y accède, au sud par la rue Royale et la place de Rheims, à l’Ouest par les rues de la Paix et Jean Quéhen, au Nord par les rues de la Mer et Jean-Noël Dubout, à l’Est par la rue de Thermes.

Calais-Nord, autrefois

Pendant l’occupation anglaise, c’était la Place du Marché (Market Place).

Elle prit le nom de Place d’Armes, après la reprise de Calais, et l’a toujours conservé.

Place d'Armes, aujourd'hui

À différentes reprises, des tentatives furent faites pour lui donner une autre dénomination.

Après la guerre 1939-45, on voulut en faire une Place des Fusillés ou une Place du Général De Gaulle.

À la séance du Conseil municipal du 1er décembre 1951, un conseiller proposa de la nommer Place du 8ème, en souvenir des 3 000 hommes de ce régiment, qui partirent au front, de cette place, et dont beaucoup furent tués.

Dans sa séance du 24 mai 1952, le Conseil municipal confirma le nom de Place d’Armes, qui était approfondie, à l’Est, par la suppression de la rue du Cygne.

Place d'Armes, jadis
Commerces
Faisan Gris

Le restaurant du Faisan Gris, au fond de la place d’Armes, disposait d’un personnel stylé pour le service de ses repas gastronomiques.

M. Duflos en avait fait un endroit fréquenté par les amateurs de bonne chère.

Petit Continental

L’originalité du restaurant du Petit Continental était de disposer de deux terrasses, l’une au rez-de-chaussée, la seconde à l’étage, avec jardinières et oriflammes.

Il était précisé que « Chez Georges, on y mange à prix fixes et à la carte ».

La priorité était aux poissons et crustacés, normal, la mer étant à deux pas !

« Café Henri » et « Au Méridien »

Ces enseignes côte-à côte « Henri » et « Au Méridien » proposaient toutes deux de la restauration dans un espace assez exigu, tout au moins en façade.

Ces établissements devaient accueillir une clientèle anglaise, si l’on en croit les inscriptions sur une des vitrines : « Eating Room on the floor ; Dinner at all hours ; English Spoken».

Café « Jules »

Le café-restaurant « Jules », maison fondée en 1870-71, prônait l’accueil des excursionnistes.

Magasin de musique

Au numéro 12, C’est l’enseigne d’un magasin de musique qui propose, en autres, la location de pianos et de partitions.

D’autres commerces, au premier plan, sur ce cliché :

deux magasins proposants des souvenirs de Calais, des jeux et des coquillages, voisins d’un chausseur, « A la Botte d’Or » avec aussi une enseigne indiquant les services d’un dentiste, établi peut-être à l’étage !

Autres commerces

Ce physicien et naturaliste français fut le fondateur de la métallographie, et l'un des premiers grands entomologistes.

Il apporta également une grande contribution aux sciences naturelles. Ses recherches lui permirent de démontrer, par exemple, que les coraux sont d'origine animale.

Il réalisa surtout de remarquables travaux d'entomologie, consignés dans un ouvrage en douze volumes : « Mémoires pour servir à l'histoire des insectes » (1734-1742).

Il était célibataire.

Il descendait, par sa mère de François Bouchel, mayeur de Calais en 1618.

Marchés

Le marché, place d’Armes, en 1907

Le marché de la place d’Armes attirait beaucoup de marchands et de clients au cœur de la vieille ville.

D’origine antérieure à la Révolution, la place du Marché aux Herbes, au sud-est de la place d’Armes, était réservé aux maraîchers. Les marchandes de poisson s’y installèrent aussi. Le remembrement l’a fait disparaitre.

Place du Marché aux Herbes

Le marché, place d’Armes, aujourd’hui (vu du phare)

Après une interruption de vingt-deux ans, due à la guerre et aux destructions, le marché du samedi sur cette place fut rétabli le 7 avril 1962, mais il fut loin de retrouver son importance d’avant-guerre.

En septembre 1962, il émigra au marché couvert qui venait d’être construit rue du Havre.

Désormais, le marché se tient régulièrement sur la place le mercredi et samedi matin, sauf en cas de manifestations festives, principalement en périodes estivale et fêtes de fin d’année.

Foires

Après vint-cinq ans d’absence, la foire d’hiver retrouva le terre-plein de la Place d’Armes, le 26 janvier 1963, les roulottes de forains se rangeant sur le terre-plein du bassin Ouest.

La foire d’hiver s’installait une année place d’Armes à Calais-Nord, la suivante place Crèvecœur à Saint-Pierre et la foire d’été place d’Armes tous les ans.

Mais depuis la dernière réhabilitation et la construction d’une halle, la fête foraine a dû émigrer tout comme en 1994 avec la rénovation de la place Crèvecœur.

Désormais, elle se tient place Albert 1er (mairie) en hiver et sur le terre-plein du Bassin-Ouest en été.

Foire d’été, place d’Armes (photo « Voix du Nord »)

Le mois prochain : la place d'Armes - 02

LES AMIS DU VIEUX CALAIS
Boîte Postale 27 - 62101 CALAIS Cedex
Phone : +33 (0)321 362 967  aux heures de permanence
 © LES AMIS DU VIEUX CALAIS - FR 2018
Tous droits réservés
top