Imprimer
Affichages : 236

EXPOSITION PHOTOS - Du 05 au 31 décembre 2019 - DU THEATRE A LA PLACE D'ARMES
Fânerie sur nos boulevards et rues d'autrefois

(par Les Amis du vieux Calais)

Imaginez-vous au début des années 1900 ! 

À partir du théâtre, au cœur du quartier Saint-Pierre, vous déambulez sur le boulevard Jacquard.

Arrivés sur l’ancienne « plaine du Sahara, vous constatez  l’avancement des travaux de construction de l’hôtel de ville, un petit détour par le parc Saint-Pierre, puis vous franchissez, par le pont George V, le canal où la batellerie est très active dans le bassin, vous entrez dans Calais-Nord, traversez la place Richelieu bordée de son parc et remontez la rue Royale. Vous croisez un tramway et vous voilà enfin sur la place d’Armes dominée par son beffroi. 

Les Amis du Vieux Calais vous proposent la traversée d’une partie de notre ville avec de plus de 170 représentations d’anciennes cartes postales, de clichés des années 1980 et d’aujourd’hui…

Article du Nord Littoral du 14 décembre 2019

Flâneries du théâtre à la place d’Armes 

Jusqu’au 31 décembre, à l’office de tourisme, redécouvrez Calais au début  du 20e siècle avec l’association des Amis du Vieux Calais. 

HISTOIRES ET ANECDOTES

Retrouvez les histoires et anecdotes de notre ville, comme celles du parc Richelieu, créé en 1862 : en 1917 et 1918 pour parer à la disette des plantations de pommes de terre voient le jour sous la régie de la ville.

Découvrez que la rue Royale est l’une des rues qui ont le plus souvent changé de nom, elle est appelée au cours des siècles Great Friars Street (rue des grands frères), rue des Carmes, rue Nationale, rue de l’Égalité, rue Bonaparte… Enfin le 10 janvier 1852 elle a été définitivement baptisée rue Royale.

Découvrez également que la place du Soldat Inconnu, appelée aussi place de l’hôtel de ville, a longtemps été dénommée le Sahara car c’était une vaste plaine sablonneuse et désertique avant la construction de la mairie qui séparait les deux villes.

Laurent Lenoir, conseiller municipal et professeur d’histoire, se réjouit de cette exposition.

« Elle montre la richesse de notre patrimoine qui a existé ou qui existe encore, elle montre aussi tout ce que l’on a perdu suite au deuxième conflit, ça nous permet de réaliser que ce qu’il reste de ce patrimoine est important. Il est à mettre en valeur et c’est ce qui va être fait avec Calais ville d’art et d’histoire ».

Quant à Paula Marcq, adjointe à la vie des quartiers, précise que dans les réunions les habitants parlent souvent de leur patrimoine :

« Un jour lors d’une réunion, on m’a demandé ce qu’était devenue la pendule qui se trouvait place de la Nation ; je m’en souviens, elle était superbe, mais où est-elle ? Les gens s’intéressent beaucoup à leur patrimoine et ils posent des questions. Regarder ces clichés me rappelle beaucoup de choses ; notamment les bains-douches qui se trouvaient à la Nation. »

QUI SONT LES AMIS DU VIEUX CALAIS ?

Avec 219 adhérents, c’est l’une des associations les plus importantes du littoral.

Les Amis du Vieux Calais organisent des conférences, des voyages, des projections et publient dans l’année plusieurs bulletins historiques ou généalogiques.

L’association participe également à de nombreuses manifestations locales ou nationales comme la journée du patrimoine, la journée des villes fortifiées, le salon de la généalogie ou à caractère historique.

Le comité organisateur des Amis du Vieux Calais avec les représentants de la Mairie

 

La bibliothèque de l’association des Amis du vieux Calais est importante et riche de près de 2 000 ouvrages, elle propose aux adhérents de nombreux écrits et revues sur l’histoire régionale et locale, beaucoup d’ouvrages ou de documents sur les deux guerres mondiales peuvent être aussi consultés.

Si vous souhaitez rejoindre l’association vous pouvez télécharger votre bulletin d’adhésion sur :

https ://amisduvieuxcalais.com

À noter : Les Amis du vieux Calais organisent une exposition le samedi 29 février et dimanche 1er mars à la Halle de la place d’Armes, plus de 600 photos vous transporteront dans l’histoire de Calais.

Dominique Leveugle

La préparation de l'exposition
La présentation des travaux réalisés

top