logo tcc
logo avc     

Gentille Annette de Boïeldieu

La musique que vous entendez, jouée depuis 1821 sur les toits de Calais, est l'air de 'Gentille Annette' de Boëldieu, interprété par Michel Hippolyte.

Image not available

L'Hôtel de Ville

Cet élégant bâtiment est aujourd’hui emblématique de la ville de Calais. Il est pourtant récent, la première pierre ayant été posée juste avant la première Guerre mondiale et l’inauguration faite en 1925. Son emplacement est symbolique, à égale distance des anciens hôtels de ville de Calais et de Saint-Pierre, et il constitue le trait d’union entre les deux anciennes cités voisines qui venaient de fusionner. L’architecte Debrouwer, qui fera ensuite l’hôtel de ville du Touquet, l’a conçu en style Renaissance flamande. Il présente une décoration soignée, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Le beffroi est classé. C’est ici que le capitaine de Gaulle a épousé la Calaisienne Yvonne Vendroux. Dressé sur une place dégagée qui le rend bien visible sous tous les angles, donnant sur un ensemble de jardins fleuris et sur le parc St-Pierre, précédé de la statue des Six Bourgeois de Rodin, il est l’un des monuments les plus photographiés de Calais.
Agrandir l'image

Commission Bibliothèque

Pas de Calais - France

Calais trouve son origine dans le comblement du golfe de l’Aa et la configuration actuelle du littoral après l’an 1000. La mer s'éloignant de plus en plus des anciens ports – Bourbourg, Bergues, Furnes –il fallut en ouvrir de nouveaux au XIIème Siècle. Dans l’Histoire de Calais, on distingue trois périodes : avant et après les Anglais, et la période anglaise (1347-1558). Les hasards de l’Histoire firent que Calais était aux rois d’Angleterre quand Boulogne et Ardres étaient aux rois de France, et Saint-Omer et Dunkerque aux comtes de Flandre et ducs de Bourgogne. Si Calais a, depuis l’origine, constitué une voie d’échanges privilégiée avec l’Angleterre et reste, depuis les années 1850, le premier port de voyageurs de France, sa fortune industrielle résulte de l’installation de tullistes anglais juste après Waterloo qui lui permirent de devenir, pour un siècle, le premier centre dentellier du monde. Il reste de ces époques divers témoignages, dont les plus emblématiques sont évoqués ci-contre.

Reproduction interdite sans l'autorisation formellement écrite des 'Amis du Vieux Calais'.

PUBLICATION - LES TRAMWAYS CALAISIENS (© 2010-09)
Par Jean-Pierre PRUVOT

Jean-Pierre PRUVOT est correspondant local de presse à la Voix du Nord où il alimente depuis 2001 la rubrique Rétro. Il collabore aussi au site des Amis du Vieux Calais avec une rubrique Rétro mensuelle. Il a publié depuis 2005, 23 albums regroupant par thème les rétros parues dans la Voix du Nord.

Découvrir le Calais d’antan en parcourant avec les tramways les principaux axes de la ville, voici une promenade dans le temps que propose cet album. Leurs parcours plans à l’appui, d’abord de 1879 à 1908 pour les tramways hippomobiles avec une majorité de cartes des années 1900-1907; puis de 1908 à 1940 pour les tramways électriques, avec une majorité de cartes des années 1908-1910, cette nouveauté technologique ayant attiré les éditeurs; ainsi que les dates d’arrêt d’exploitation des lignes les moins rentables, puis l’arrêt définitif en 1940.

DESCRIPTIF DE L'OUVRAGE
  • Format 21 x 29,7, 82 pages dont 1 couleur
  • Couverture couleur quadri, reliure ressort
  • Disponibilité : Consultation et vente chez l’auteur Jean-Pierre Pruvot 7 rue de Thermes Calais (sur RdV) jppruvot@wanadoo.fr (06 61 91 55 41), ou Salon de coiffure Leroy près de la Maison du Fromage
  • Prix : 15.00 € - Edité à compte d'auteur (© 2010-09)
LES AMIS DU VIEUX CALAIS
Boîte Postale 27 - 62101 CALAIS Cedex
Phone : +33 (0)321 362 967  aux heures de permanence
 © LES AMIS DU VIEUX CALAIS - FR 2018
Tous droits réservés
top