logo tcc
logo avc     
blason calais rappel
Image not available

Le Bombardement de Calais

3 septembre 1939 : déclaration de guerre à l’Allemagne. Calais face à l’Angleterre peut s’attendre, comme en 14-18, à de vigoureuses offensives ennemies dans le but de paralyser le port en l’atteignant directement mais en détruisant aussi les moyens de communications : voies ferrées, canaux, routes qui le desservent. Les hostilités aériennes ne débutent pour nous que dans la nuit du 9 au 10 mai 1940. Elles se traduiront par des bombardements de plus en plus fréquents avec un maximum en fin de guerre. Nos concitoyens voient leurs maisons détruites, leur quotidien bouleversé. On vit à la cave, on déménage, on évacue forcé ou contraint ; les familles sont décimées, dispersées. A la Libération (1er octobre 1944) le bilan humain des bombardements est très lourd. (Il s’aggravera encore le 24 février 1945 suite à un bombardement par erreur avec une centaine de victimes). Plus de 500 Calaisiens ont péri durant les hostilités mais nous devons y joindre les combattants français et alliés en début de guerre, les réfugiés, les travailleurs forcés… dont le nombre ne pourra jamais être donné avec précision. A cette tragique incertitude numérique doit-on ajouter les ennemies victimes de leurs propres bombes ou de celles de nos Alliés ? Quant au bilan matériel, il est catastrophique : sur 18000 maisons 800 sont intactes, la partie nord de la ville est ravagée, les monuments sont disparus ou fortement endommagés. Notre-Dame en ruines émerge mutilée des décombres. Les usines sont pour la plupart détruites, les voies communications inutilisables, le port fortement atteint a été de plus saboté et pillé par l’ennemi… Calais est libre mais à quel prix !

Calais bombardé

Tour du guet - Eglise Notre-Dame - Habitat

3 septembre 1939 : déclaration de guerre à l’Allemagne. Calais face à l’Angleterre peut s’attendre, comme en 14-18, à de vigoureuses offensives ennemies dans le but de paralyser le port en l’atteignant directement mais en détruisant aussi les moyens de communications : voies ferrées, canaux, routes qui le desservent. Les hostilités aériennes ne débutent pour nous que dans la nuit du 9 au 10 mai 1940.

BILAN 2016

Bilan 2016 de la Commission 2nd Guerre Mondiale

2016, outre la poursuite des recherches sur la Seconde Guerre Mondiale dans la Calaisis  mais aussi en Europe et dans le monde.

Notre ami,  vice-président et webmasters Gilles PELTIER vous a ensuite fait connaître, ou remémoré pour certains d'entre nous, la destinée des Sœurs Franciscaines et  leur comportement héroïque dans leurs soins aux blessés civils et militaires ou encore dans leur rôle auprès des vieillards dépourvus, pendant ce conflit. Ces transcriptions se poursuivent dans la rubrique "témoignage du mois" de notre site. Elle a été suivie de la publication du journal de marche du Capitaine de La BLANCHARDIERE héros de la défense du Bastion XI.

En 2017 nous publierons le récit du feldwebel Herman SCHULZE acteur allemand de la prise de Calais en mai 1940.

En puisant dans les archives de la Voix du Nord, nous préparons pour la suite, à l'attention des lecteurs qui n'ont pas connu leur parution dans les années 80, une retranscription d'une série d'articles que notre regretté ami Robert CHAUSSOIS avait écrit pour la Voix du Nord dont il était le rédacteur à Calais et qu'il avait intitulé "les oubliés de l'histoire" ou encore "l'aviation dans le Calaisis", pendant ce dur conflit qu'ont vécu les Calaisiens.

 
Animateur de la Commission
Vice-Président
Claude LEDOUX
Tel    : 03 21 35 20 68

LES AMIS DU VIEUX CALAIS
Boîte Postale 27 - 62101 CALAIS Cedex
Phone : +33 (0)321 362 967  aux heures de permanence
 © LES AMIS DU VIEUX CALAIS - FR 2015
Tous droits réservés
Real time web analytics, Heat map tracking